Qui Suis-Je ?

 

Etant né dans une famille un peu particulière : La mère de Nathnaiel est catholique par tradition, sa grand mère est catholique par intérêt, son père complètement athée, et son beau père chrétien extrêmiste (jusqu'à lire la Bible dans les WC)... C'est dans cet environnement que Nathaniel a vécue son enfance. 

Son beau père a souhaitait imposé à Nathaniel sa religion en partant du principe que le chemin était tout tracer, qu'il n'y avait pas lieu de se poser des questions, qu'il ne fallait pas s'opposer à l'ordre établit par la société, qu'il fallait croire et ne pas savoir.

Très tôt, Nathaniel a donc décidé de se rebeller contre cette société matérialiste, qui croît détenir la science infuse, parce qu’il a pris conscience un beau matin que « l’existence pouvait être autre chose que la vallée de larmes que l’on nous propose » , et qu’il était possible de faire changer l’ordre des choses, il a décidé de consacrer sa vie à la pratique d’un art vieux comme le monde, qui inquiète et fascine à la fois en puisant ses sources dans une tradition qui remonte à la nuit des temps.

Nathaniel ne voulant pas croire bêtement, a décidé d'enpreinter ce chemain pour obtenir le savoir.

Nathaniel a suivi une longue initiation à travers plusieurs maîtres qui lui ont enseignés l’art délicat d'obtenir certaines demandes :

* Dahlia CIBERT – Grande Prêtresse Luciférienne – Confession Luciférienne - Aujourd'hui Décédée -

* Luna GRAS – Praticienne Indépendante – Confession Catholique.-

* Xavier Lidérik – Sorcier Chamane – Confession Païenne -

* Cléya  – Praticienne Indépendante -

* Tissalia – Praticienne Indépendante -

Aujourd'hui, Nathaniel met ses connaissances et son savoir au service de ses consultants.

Nathaniel informe ses consultants qu'il n'exerce pas la Parapsychologie sous forme de société commerciale. Ils penvent donc se rassurer sur un point : Il n'y a aucune rentabilité financière contrairement aux charlatans qui circulent sur le net ! L'objectif de Nathaniel, c'est aider, et non de gagner de l'argent sur le dos des personnes en détresse.